jeudi, 24 août 2017
RENTRÉE 2017-2018 +++ Vente de livres et fournitures :à partir du lundi 28 Août 2017 +++   +++ Pré rentrée des enseignants :Lundi 04 Septembre 2017  +++ +++ Rentrée des classes, tous programmes :Mardi 5 Septembre 2017  +++ +++ Rentrée de la maternelle, tous programmes :Mercredi 06 Septembre 2017  +++ +++ Foire aux livres d’occasion :Samedi 9 Septembre 2017 +++

La fête de la vie qui ne meurt plus

Chaque année l’Église universelle célèbre avec enthousiasme et dans une  joie  renouvelée la fête de Pâques. Célébrée cette année le 17 Avril, Pâques est la plus importante du Christianisme et marque la fin du Carême démarré depuis le 1er Mars.

Il est de bon ton de, toujours, creuser le sens et la raison de cette fête pour chacun de nous. Quelles résonnances  dans notre vie chrétienne personnelle, dans  notre  vie scolaire,  familiale et professionnelle ? Le Christ est mort et  ressuscité, c’est vrai !  Mais quel impact cela a dans ma vie et celle du monde ?

La fête de Pâques c’est la célébration du mystère du passage de Jésus de la mort à la vie sans fin. Il est vivant pour les siècles des siècles. Et Saint Paul nous dit que  «  le Christ, une fois ressuscité  des morts, ne meurt plus ; la mort n’exerce plus de pouvoir sur Lui. » (Rm 6, 9)  La principale raison de la joie pascale c’est que, par sa mort, le Christ a,  pour toujours,  triomphé  de la mort aux péchés et nous donne la vie en Lui. Avec  Lui, le ressuscité, il n y a plus de mort. Et comme dira l’autre, « la résurrection du Christ, c’est la mort de la mort. » Dans ce sens le Christ n’est pas mort pour rien. Sa mort est une mort utile parce qu’il fallait qu’il meure pour nous sauver et nous donner la vie éternelle, moyennant la foi.

Dans la logique humaine, cela frise au cynisme et à l’aberration que de parler de mort utile, à moins qu’on soit méchant ou de mauvaise foi. D’abord, on a peur de la mort. On a l’impression que la mort est un échec, une perte, un malheur voire une malédiction. On ressent de la pitié pour le ou la défunt (e). Comment peut-on parler de mort utile ? Le Christ par sa mort nous libère de nos péchés et nous ouvre à la vie de Dieu qui ne finit pas. C’est en cela que la mort du Christ en vaut la peine et par ricochet notre propre mort.

A la suite donc du Ressuscité qui nous a ouvert la voie nous devons nous aussi accepter et  apprendre à mourir pour vivre. Mourir en notre « vieil homme ». Nous devons apprendre à mourir avec le Christ  en nos péchés, nos passions, nos mauvaises habitudes, notre compromission avec le mal et ressusciter  à une vie nouvelle radicalement changée et à la liberté des enfants de Dieu. Voilà ce que  doit être la signification de la fête de Pâques pour nous.

Certes,  il est très  difficile et même douloureux de « mourir »,  mais il est facile et joyeux de renaître ou de ressusciter à une vie nouvelle de converti. La foi et la confiance au Christ, notre force suffit. Car le Christ a déjà vaincu le mal, le péché et la mort pour toujours  et il nous souffle à l’oreille, en guise d’encouragement, «  N’ayez pas peur ; je suis le Maître de l’impossible ».

Joyeuses Pâques à tous et à toutes !!!

P. Emile Kouma, sm

Aumônier

 

 

PORTAIL DISCIPLINAIRE

< >
Activité de la langue +++
conjugaison, expression, exos...
Lire la suite
Activité de la langue +++
conjugaison, expression, exos...
Lire la suite
Activité de la langue +++
Lire la suite
Activité de la langue +++
Lire la suite
Activité
Lire la suite
Activité de la langue +++
Lire la suite
Activité de la langue +++
Lire la suite
Activité de la langue +++
Lire la suite
Activité de la langue +++
Lire la suite
Voir les Notes +++
Lire la suite
Activité
Lire la suite
Activité
Lire la suite
Lire la suite
Lire la suite
Lire la suite
Lire la suite

CALENDRIER ACTIVITES

< >